Comment j’utilise Evernote au quotidien

Sommaire

[ MàJ mars 2021 – en complément vous pouvez lire Mais où va Evernote ? La nouvelle version en détails où je fais le point sur la version 10, ses bonnes et mauvaises nouvelles, et pourquoi je reste ]

Un contact m’a récemment demandé s’il pouvait rester sur Evernote, et continuer de payer la license Premium. Ou s’il devait prévoir une migration vers une autre solution.

Ma réponse tient en deux mots : ça dépend

Tout dépend de l’usage que vous faites de votre application de prise de notes.

Evernote

Dans cet article, je vous montre 5 usages qui font que j’utilise toujours Evernote au quotidien. Bien évidemment, c’est un choix très personnel. Je l’ai déjà mentionné dans l’article sur les applications de prise de notes : le choix de l’outil est fondé à la fois sur ses fonctionnalités objectives et sur votre “relation“. Une interface va vous “parler” plus qu’une autre. Et il faut en tenir compte.

Je mentionne aussi ce que je ne fais pas avec Evernote. Soit parce que je n’ai pas pris le temps et l’énergie. Soit parce que le mode d’utilisation ne me convient pas.


Mes 5 raisons d’utiliser Evernote au quotidien

1- La liste d’articles de la newsletter

Toutes les semaines, je partage une dizaine d’articles via mes réseaux sociaux (Twitter, Facebook, LinkedIn, Pinterest) et la newsletter.

Depuis plus de 100 semaines, mon process commence à être bien rôdé :

  • d’abord, je repère les articles grâce à Feedly et mes promenades sur le web
  • ensuite je colle les url des articles à partager dans une note Evernote
  • puis je distingue les articles par catégorie OutilsNum, afin de vous assurer une variété de contenus
  • et je réserve 4 places pour des articles en anglais (et 6 pour des articles en français)

Je fais une note Evernote par semestre, pour éviter qu’elle soit trop longue.

Evernote liste d'articles

Au final, c’est un fichier texte amélioré, avec du gras sur les dates, un séparateur par semaine, et les liens cliquables.

Pourquoi

Parce que ça fonctionne.

C’est rapide et efficace.

Je copie/colle les url. J’ajoute la lettre pour identifier la catégorie. Et je vérifie que j’ai un bon équilibre des contenus. J’ai souvent quelques contenus d’avance, mais je maintiens un rythme hebdomadaire pour revoir les articles en fonction de l’actualité.

Je fais cette liste exclusivement sur ordinateur. Je pourrais envoyer des articles de mon téléphone vers Evernote, mais ce n’est pas le mode opératoire de cette liste.

Les alternatives

Avec Coda ou Notion, par exemple. Mais la solution serait plus complète, plus complexe. Au lieu d’une liste, je ferais un tableau. Et je sais que j’ajouterais les dates, le texte, la catégorie, … Et je ferais des vues multiples.

Pourquoi ? Parce que les outils le permettent

Coda liste d'articles

La preuve ? Je le fais actuellement pour un client.

Je maintiens une liste des articles que nous partageons sur LinkedIn et Twitter dans un document partagé Coda. Ce document est très complet, et visuellement plaisant. Mais je n’ai pas besoin de cela pour mes partages hebdomadaires.

2- La prise de notes des formations

J’ai suivi, et je suis encore pas mal de formations en ligne. Récemment j’ai suivi la mise à jour de la formation de Cécile Dejoux “Du Manager au Leader”, pionnière dans les MOOC de qualité à fort volume.

Toutes mes notes de formation sont dans Evernote, avec une étiquette ‘mooc’. Et au dernier pointage, cela représente quand même 145 notes !

Pourquoi

Parce que c’est simple et efficace.

Je lance la formation. J’ouvre une nouvelle note. Et je peux prendre des notes (taper du texte) et faire des copies d’écran quand je veux conserver un élément de la vidéo. J’utilise également Evernote pour stocker les PDF des formations, quand ils sont fournis. Ainsi j’ai dans ma note Evernote le contenu complet de la formation.

Evernote Prise de notes MOOC
Le dernier MOOC que j’ai suivi : du texte, les PDF en pièces jointes, et les visuels clés

Et tout est trouvable avec l’outil de recherche d’Evernote. Y compris le contenu des PDF !

L’autre intérêt d’Evernote est l’absence de mise en page. Je ne me soucie pas des sauts de page ou de la position des images.

Je prends simplement des notes et je sais que tout est là.

Ensuite, je peux regrouper les MOOC en utilisant la fonctionnalité “Table des Matières” d’Evernote. Ou en copiant les liens des cartes.

Table des Matières

En 2017 j’avais suivi le MOOC “Former et développer les compétences”. Mes notes sont accessibles via cette Table des Matières générée par Evernote. Chaque lien ouvre la note individuelle.

Les alternatives

Au niveau support, n’importe quel traitement de texte fait l’affaire.

Au niveau méthode, je pourrais également prendre des notes en format carte mentale avec papier et crayon ou un logiciel comme XMind.

3- La documentation via le Web Clipper

Je crée en moyenne entre 5 et 10 notes par semaine. Et parmi ces notes, un certain nombre sont des articles que je sauvegarde via le Web Clipper.

Les plus récents concernent Google Analytics ou Google Data Studio, l’outil de visualisation. Dans le Web Clipper, je définis directement le carnet de notes (Archive) et les étiquettes (analytics, gtm, data studio). Et l’article est enregistré !

Evernote Web Clipper Article Google Data Studio

Ensuite je sais qu’en sélectionnant l’étiquette analytics dans Evernote je vais retrouver tous les articles qui m’ont paru intéressants.

Les alternatives

Coda et Notion intègrent très bien les raccourcis, avec la possibilité d’afficher automatiquement la vignette de l’article. Mais pour ce qui est d’intégrer un article complet, les possibilités assez différentes. Notion a bien introduit un Web Clipper, mais celui-ci envoie le lien de l’article dans une nouvelle base. Et il fonctionnera mieux connecté que hors-ligne.

4- La recherche documentaire

Quand je dois préparer une recherche sur un sujet que je connais peu, je démarre très souvent par une note vierge Evernote. Je colle les url des articles que je parcours, je copie/colle du texte. Et je copie/colle les visuels pertinents.

Evernote prise de notes RGPD
Un exemple de recherche sur le bandeau cookie pour un site internet

Ensuite, si je dois rendre compte dans une présentation, ou rédiger un article, tous les éléments clés sont à portée de main. Il m’est arrivé récemment de copier directement le tableau Evernote dans le Powerpoint.

5- Des liens partagés

Au-delà de la prise de notes, Evernote permet également de partager des carnets ou des notes individuelles. Vous pouvez même les rendre publics.

J’ai ainsi plusieurs notes qui contiennent des liens vers des articles ou des outils, que je partage avec d’autres formateurs ou des participants des formations.

Par exemple, en lien avec la formation Manager à Distance, j’ai créé une note “Outils collaboratifs pour travail à distance”

Outils collaboratifs pour travail à distance

Ce que je n’ai toujours pas fait avec Evernote

Une page d’accueil

Fin 2019, l’équipe Evernote a lancé un concours sur son Forum intitulé Home Dashboard Contest. Le but était de mettre en avant les plus belles pages d’accueil des utilisateurs.

Et j’avoue avoir été choqué ! Certains utilisateurs se montrent très créatifs quand il s’agit d’organiser leur système d’organisation.

Certains visuels sont très proches de ce que la communauté Notion partage également. Et m’ont fait réaliser qu’on pouvait aller loin avec Evernote, en utilisant des fonctionnalités existentes.

Dans un même ordre d’idée, vous pouvez utiliser les tableaux Evernote pour faire des raccourcis sur mobile.

La question principale sur tous ces écrans est : combien de temps vais-je passer à concevoir ma page d’accueil ? Et combine de temps et d’énergie cela me fera-t-il gagner ? Certains utilisateurs de Notion témoignent ainsi des nuits passées à peaufiner leur page d’accueil.

Utiliser Evernote pour gérer mes projets

Pour revenir aux pages d’accueil, un certain nombre d’exemples tournent autour de la gestion de tâches. D’ailleurs Stacey Harmon explique très bien comment on peut utiliser Evernote avec le système GTD (Getting Things Done).

Evernote Système GTD

Après m’être posé la question, je ne souhaite pas utiliser Evernote pour gérer mes projets ou tâches. Mais c’est effectivement ce qui fait l’attrait de concurrents “modernes” comme Notion ou Coda. Ces derniers brouillent les lignes entre la simple gestion de notes, les calculs et les bases de données. Et peuvent se transformer en outils de productivité complets.

Utiliser les modèles Evernote

La bibliothèque de modèles Evernote s’est bien étoffée. En anglais comme en français. Et elle est mise à jour régulièrement. À la publication de cet article (mai 2020), j’ai compté plus d’une cinquantaine de modèles disponibles en français. Dans les 3 catégories école, vie quotidienne et travail.

Evernote modèles de notes

Evernote maintient également une page des ressources pour le travail à distance qui fait la part belle aux modèles de notes. Cette page est très complète, et propose à la fois des modèles et des articles de blog pour aller plus loin, dans 5 catégories : travail à la maison, école, temps morts, communautés locales et santé. Malheureusement elle n’est qu’en anglais.


Mon avis sur Evernote en 2020

De mon côté, je continue à utiliser l’outil au quotidien. Les alternatives existent, avec des arguments solides. Et je les utilise aussi dans des circonstances précises. Mais Evernote reste mon outil simple de prise et de stockage de notes.

La question suivante est : comment puis-je vous aider mieux ?

Faut-il de nouveaux modules vidéos ?

J’ai réalisé en écrivant cet article que je pourrais partager plus précisément à la fois ma façon d’utiliser Evernote et les techniques de création de page d’accueil.

Je peux décrire les 5 cas d’usage plus précisément avec des vidéos. Et aussi prendre certains modèles de pages d’accueil et les contruire pas-à-pas avec vous.

Qu’en dites-vous ? Les commentaires sont ouverts.

En attendant les changements prévus en 2020

L’année 2019 a été riche de promesses pour Evernote. L’équipe a partagé plus d’une douzaine de vidéos “dans les coulisses”, qui montrent toutes les nouveautés à venir. Sous le capot et dans les différentes interface, Web, PC, Mac et smartphones.

Evernote Youtube

Il faut maintenant livrer.

Le nouvel éditeur est disponible sur la version Web depuis fin 2019. Mais pas encore sur les versions PC, Mac et smartphone. Et nous attendons avec impatience le nouveau module de recherche et les améliorations sur la synchronisation.

Mais je vais reprendre mon introduction. Ce sont des améliorations sur outil déjà bien défini. Elles ne vont pas révolutionner l’usage de l’outil. Si vous utilisez Evernote aujourd’hui et en êtes satisfait, vous serez encore plus heureux demain.

Cet article a 6 commentaires

  1. Lionel LM

    Très instructif! Merci pour cette porte ouverte sur votre façon de travailler!

  2. Hubert

    Bonjour !
    Actualisez votre article !
    Evernote est devenu inopérant !
    Pas un mot sur tous les bugs énormes de la nouvelle version d’Evernote ?!
    Initialisation qui dure 10 minutes, nécessité constante de se mettre à jour avec blocage du système ? Immobilisation de 60% de la mémoire interne ? Réduction ridicule du nombre de polices ? etc
    J’arrête mon Premium !
    Je migre vers OneNote !

    1. Eric Bouchet

      Bonjour !
      Alors oui, certains des articles commencent à dater.
      Pour autant j’utilise encore Evernote au quotidien.
      C’est vrai que la nouvelle version (v10) a apporté son lot de surprises, pas toujours bonnes. Et en même temps, en ce qui me concerne, je continue d’utiliser Evernote pour les 5 éléments cités dans cet article.

      Comment gérez-vous la migration ? C’est une opération souvent délicate, surtout entre Evernote et OneNote, qui n’ont pas les mêmes concepts de base (carnets, étiquettes, libellés, …)

    2. J’utilise Evernote V10 au quotidien sur navigateur, Windows, iPad et iPhone. Le logiciel est bien plus fluide qu’avec la version 6, le lancement est immédiat, les mises à jour en arrière-plan aussi.
      Il manque certes des fonctions importantes comme l’ajout de documents depuis un dossier, la table des matières mais cette version 10 est bien plus agréable à utiliser que la précédente.

  3. Philippe

    Bonjour.
    Je suis un adepte d’Evernote. En 2020, il y a eu de bonnes évolutions (ex : la homepage avec les widgets) mais très clairement certains bugs ou dérives sont difficiles à supporter pour un outil qui a su se rendre indispensable.
    Pour ma part, le fait de :
    – ne plus pouvoir renommer ou supprimer des étiquettes en masse.
    – un ralentissement de mon pc (car il n’y a plus la possibilité de travailler en hors ligne : à chaque fois, on me demande de me connecter). Si je veux changer les étiquettes en masse de mes notes, ou transférer des notes d’un carnet à un autre >>> il faut le faire 50 notes par 50 avec plusieurs minutes à chaque fois !
    – mes propres notes qui sont en lecture seule. Que je ne peux ni modifier, ni changer les étiquettes, ni déplacer, ni supprimer… et qui n’ont aucune localisation dans mon evernote dans aucun carnet !
    – les liens qui sont régulièrement cassés. Une galère quand on fait des notes sommaires ! Il faut tout recommencer à chaque fois.
    J’avoue que je songe sérieusement à rejoindre onenote. La seule chose qui m’en empèche c’est le médiocre webclipper de onenote et l’impossibilité d’avoir un système d’étiquette ergonomique.

    Bref, j’espère qu’ils vont vite se rattraper !

    1. Eric Bouchet

      Bonjour,
      Merci pour votre retour. Oui, de mon côté il m’arrive assez souvent de le relancer quand la note que je veux ouvrir reste vide…
      J’ai lorgné du côté de Nimbus Note, qui est en deal “à vie” sur AppSumo. La promesse est très proche d’Evernote. La réalisation encore un peu à côté.
      J’ai publié début mars un article plus général sur les heurs et malheurs de la nouvelle version d’Evernote : https://outilsnum.fr/evernote-v10-nouvelle-version/.

Laisser un commentaire

Laissez-moi vous aider dans l'utilisation de votre outil de prise de notes.

Vous êtes intéressé par une des formations ? Vous souhaitez un accompagnement personnalisé ? Laissez-moi un message.