GitMind, des cartes mentales en français sans prétention

Sommaire

GitMind, est un outil 100% en ligne, 100% gratuit, qui permet de faire des cartes mentales et des diagrammes. Chose rare, il parle français, et propose une bibliothèque de modèles très complète, avec des modèles en français.

GitMind mindmap

Sur le papier, l’outil présente beaucoup d’attraits. Je l’ai testé et vous livre mes premières impressions.


Un outil, deux entrées, deux modes de saisie

Sur l’écran d’accueil, la proposition est très claire : GitMind permet de créer des cartes mentales et des diagrammes. Et en langage GitMind, ce sont deux propositions totalement différentes, y compris au niveau de l’interface.

Créer carte mentale mindmap diagramme

Pour cet article, je me suis concentré sur les cartes mentales, que je connais mieux.

Créer une mindmap avec GitMind

5 formats de cartes mentales disponibles

Pour la mise en forme de la mindmap, les 5 formats classiques sont présents :

  • carte mentale (aiguilles d’une montre)
  • logigramme (à droite)
  • arbre (en bas + droite)
  • organigramme (en bas)
  • Fisbhone (arête de poisson)

Une interface efficace

GitMind se manipule très bien au clavier, avec les raccourcis habituels des cartes mentales : les flèches pour sélectionner un élément, Entrée pour créer au même niveau, et Tabulation pour créer au niveau en-dessous.

La liste des raccourcis clavier est disponible directement dans l’interface.

GitMind Raccourcis Clavier

La sauvegarde est automatique. Tout est sauvegardé en ligne, et vous ne perdrez pas vos modifications. En contrepartie, vous ne pouvez pas faire d’enregistrement local. La seule option pour l’enregistrement local passe par l’export de votre carte mentale.

Les éléments visuels disponibles

Pour chaque élément de la carte, vous pouvez modifier

  • les attributs du texte (police, taille, gras, italique, couleur)
  • et ceux du bloc (couleurs, arrondi)

Mais avec quelques limites. Par exemple, pour le texte, c’est toute la ligne qui passe en gras ou qui change de police. Et pour le bloc, vous n’avez pas le choix des formes, juste le rayon de l’arrondi.

Format du texte

GitMind propose une petite bibliothèque d’icônes. Les plus classiques comme les nombres, les drapeaux de multiples couleurs et les camemberts signifiant le niveau d’avancement d’un projet.

Bibliothèque d'icônes

Cette bibliothèque est assez similaire à ce que proposent XMind ou MindManager. Mais elle n’est pas extensible par l’utilisateur.

On peut aussi ajouter des images sur les sujets. La différence avec XMind, par exemple, est que le placement de l’image est fixe, ainsi que sa taille.

GitMind reste une solution de mindmapping complète. Vous pouvez ajouter des flèches pour relier les idées entre elles. Ainsi que des regroupements de plusieurs idées.

Commentaires et pièces jointes pour compléter les éléments

Comme ses concurrents, GitMind permet d’insérer des liens hypertexte sur les idées. Et d’ajouter des Notes, qui sont ici appelées commentaires.

Petite subtilité : les commentaires sont disponibles à deux niveaux différents, et avec le même nom. Sur les idées, accessibles via le bouton droit ou le menu “pièce jointe en haut”. Ou au niveau de la carte mentale, et accessibles via le menu de gauche.

Un mode Contour qui peut être utile

Comme beaucoup de ses concurrents, GitMind propose de visualiser le contenu de vos cartes mentales sous forme de plan hiérarchique. Cette vue porte ici le nom de “Contour”, sans doute la traduction de “Outline”.

Légère frustration, ce n’est qu’une vue. En effet, on ne peut pas modifier l’ordre des éléments à partir de la vue Contour. Et c’est bien dommage car la lisibilité est vraiment très bonne. Un seul élément d’interaction : un clic sur une section met cette idée au centre de l’écran.

Plan Outline Contour
cliquer pour agrandir

La vue plein écran du mode Contour mériterait un bouton “Export” pour extraire le contenu et ainsi rédiger à partir de ce plan. Peut-être une extension de l’export texte ?

Partager les cartes mentales de GitMind

5 formats d’export

Pour communiquer vos cartes mentales, vous avez le choix entre 4 formats visuels (PNG, JPG, SVG, PDF) et un format texte. Ce dernier reproduit la hiérarchie au moyen des tabulations. On aurait préféré un format Word ou Markdown. Les formats PNG et JPG reproduisent fidèlement ce que vous avez à l’écran, comme en témoigne cet export.

Carte mentale mindmap export GitMind

L’export PDF est assez limité. En effet, il se contente de placer le graphique dans un fichier PDF.

La collaboration intégrée à GitMind

La force de GitMind c’est d’être 100% en ligne. Vous pouvez donc partager vos créations. Et d’ailleurs, le bouton “Partager” est bien visible. Ce partage se fait soit en lecture seule, pour consultation. Soit en collaboration, où chacun participe à la réalisation des cartes mentales.

GitMind Partage Collaboration

Deux précisions importantes pour ce deuxième cas :

  1. il faut un compte pour pouvoir éditer une carte mentale en mode collaboratif
  2. une seule personne à la fois – si quelqu’un édite la mindmap, les autres ne peuvent que la consulter

On n’est donc pas sur du collaboratif en temps réel.


Mon avis sur GitMind

Les points forts

Premier, et non des moindres, GitMind est totalement gratuit. A ce stade, il n’existe pas de version payante, et l’ambition de l’équipe reste de partager les idées. Pour une solution gratuite, elle est déjà bien aboutie.

A l’usage, j’ai trouvé GitMind suffisamment rapide. Les raccourcis clavier sont efficaces, et l’interface est suffisamment simple pour une prise en main rapide de l’outil.

Tout est en ligne donc pas de téléchargement à prévoir, vous pouvez commencer à l’utiliser tout de suite. En contrepartie, vous devez créer un compte.

Les formats d’export sont bien présents, et gratuits également. Ils sont certes limités, mais suffisants pour partager rapidement une carte.

Le mode Contour est une vraie bonne idée, qui mériterait d’être exploitée au niveau de l’export.

Enfin, le mode Collaboratif permet de travailler à plusieurs sur la même carte, même si c’est en asynchrone.

Les limites

Je l’ai noté en début de cet article, le côté “2 formats, 2 interfaces” est assez surprenant. On a plus l’impression d’avoir 2 outils regroupés sous le même écran d’accueil. Un souci recontré également avec Ayoa.

Au niveau visuel, j’ai été gêné par l’absence de (re)mise en forme automatique. Quand on travaille sur une carte, les éléments bougent. Et il est dommage de devoir reprendre à la main.

Carte Mentale Mindmap

Le formatage est limité, tant au niveau des textes que des blocs. On est très loin d’Ayoa pour le côté organique des cartes mentales. Et assez loin également de XMind.

Enfin, GitMind ne possède pas de fonction import. Donc toutes les cartes que vous faites sur GitMind démarrent sur GitMind.


Et les diagrammes ?

Je n’ai pas testé cette partie, avec laquelle je suis moins familier. L’interface est très différente, les fonctionnalités également.

L’éditeur de diagramme repose sur une bibliothèque de formes assez fournie. En effet, on trouve 8 bibliothèques dédiées, dont Swimlane, UML et BPMN qui parleront aux spécialistes.

GitMind Diagramme

Pour l’export, les diagrammes peuvent être sauvegardés aux formats PNG, JPG, SVG et PDF.


Pour aller plus loin avec GitMind

La bibliothèque de modèles est un bon moyen de démarrer avec GitMind, notamment pour la partie diagrammes. Ces modèles sont en fait souvent des exemples, partagés par la communauté.

Voici quelques modèles intéressants que j’ai repérés :

Et pour démarrer de votre côté, c’est ici : https://gitmind.com/fr

Laisser un commentaire

Laissez-moi vous aider dans le choix et l'utilisation de vos outils de pensée visuelle.

Vous êtes intéressé par une des formations ? Vous souhaitez un accompagnement personnalisé ? Laissez-moi un message.